Dégustons l’aègopode

 

Soyez étonnés vous aussi car la lumière de cet article éclaire  l’aégopodium comme une plante légumière.

Aégopode podagraire, aégopodium,  agopode, Autre nom : Herbe aux goutteux,

DESCRIPTION

Son nom aegopode ou égopode vient des folioles du bas de tige en forme de pied de chèvre (du grec aix = chèvre, podion = pied). Un Feuillage ressemblant au persil plat,céleri et autres  de cette famille. Un simple bout de racine égaré dans un gramme de terre, ou encore flottant lors de débordement de pluie diluvienne engendre sa migration. Ses racines sont presque increvables donc à ne pas planter sous peine d’être maudit de vos voisins. il existe un cultivar aux feuilles panachées de blanc.

APPLICATION EN PHYTOTHÉRAPIE

L’aégopode était autrefois beaucoup cultivé en Europe, tant comme plante potagère que comme plante médicinale. Elle était réputée pour soigner la goutte, d’où son nom « Herbe aux goutteux » ! En effet, elle soulagerait l’accumulation douloureuse d’acide urique qu’est la goutte.

Riche en sels minéraux (calcium, magnésium, fer), en carotène et en vitamine C, la consommation régulière des feuilles (en salade ou en soupe) détoxifierait l’organisme.

En conclusion, la plante est astringente, diurétique, reminéralisante, stimulante et tonique

LES RECETTES DE CUISINE

Certains le rangent dans les légumes sauvages. Essayez de consommer les pousses de première année les plus tendre avant qu’elle prennent la teinte foncée: les feuilles ont une saveur aromatique peu acidulée proche du céleri . Crues, les jeunes feuilles hachées sont utilisées comme condiment et elles font de savoureuses salades, faudra voir dans les smoothies. Cuites, elles feraient de bonnes soupes (feuilles d’été dont on a retiré le dur pétiole), substitueraient les épinards en gratins ou en accompagnements  de repas. Légume appréciés en Suède et en Suisse, et comme herbe à cuire. En Allemagne, c’est un légume vert entrant dans la composition de plusieurs recettes printanières. Un exemple: émincer,ébouillanter et égoutter les feuilles d’aégopode, les faire revenir dans l’huile avec ail et oignons émincés, pomme de terre râpées et crème fraiche.

Associer les fleurs aux feuilles. Hacher les fleurs pour aromatiser les légumes cuits à la vapeur.

Smoothies: Une version smoothies vous est présentée ici fabriquée suite à une récolte de cette  herbe en mai. Ce smoothies à base d’aegopode a été reçue positivement par Christian, Louise et Reynald, en voici la recette: 3 poignées de aegopode, 3 kiwis, 1 avocat, 3 cuillères a soupe de compote pomme, 2 cuillères à soupe de confiture aux fraises et 2 à 3 tasses d’eau selon la consistance souhaitée. Sauf le goût de verdure agréable, aucune acidité ou autre signe distinctif n’est à souligner pour l’apport de l’aegopode elle-même.

RECETTE DE LA SOUPE D’AEGOPODE:

Couper en morceaux cinq pommes de terre, deux carottes, un poireau. Ajouter une couple de poignées d’aégopode et un litre d’eau. Saler. Cuire à feu doux. Passer au blender. Ajouter du beurre ou de la crème fraîche, poivrer.

CONSERVATION DES FEUILLES PAR CONGÉLATION:

Faire blanchir, par petites quantités, à l’eau bouillante pendant une minute ; égoutter et plongez-les aussitôt dans  l’eau glacée ; bien égoutter, refroidir et congeler.

Source Éco-tourisme Gironde