Bienvenue

Bienvenue au Jardins Communautaires du Mont des Lilas là où

JARDINER EST UNE ACTIVITÉ DE RESSOURCEMENT.

–Voilà ce qu’en pensent beaucoup de gens, particulièrement les membres des Jardins Communautaires du Mont des Lilas.

–Les Jardins Communautaires du Mont des Lilas, organisme à but non lucratif, fondé en 1992 et lauréat du premier prix <<Ville en santé 1995>>  offrent la possibilité de louer l’un de ses 121 lots et de pouvoir ainsi cultiver vos fleurs et vos légumes préférés selon les méthodes de la culture biologique.

–Les Jardins Communautaires du Mont des Lilas offrent tous les outils nécessaires (bêches, râteaux, pelles, chaudières, brouettes…) et mettent à la disponibilité de ses membres un système d’arrosage efficace.  Nous avons un service sanitaire.  Un kiosque d’information (revues de jardinage et livres d’horticultures).

–La période d’opération commence début mai et se termine à la fin octobre, mais les membres conservent les droits sur leur lot jusqu’à l’assemblée générale de l’année suivante pour leur permettre de renouveler leur lot d’année en année.

–Les jardiniers tant novices qu’experts sont invités à apporter leur collaboration essentielle à l’entretien des espaces communautaires des jardins (jardin de fines herbes, de plantes vivaces, rhubarbe et framboises communautaires…) et à leur embellissement.  Dans le même esprit vous pouvez faire don de variétés de fleurs ou d’arbustes que vous aimeriez y retrouver.

–Mission

–   Promouvoir et favoriser le développement de la culture biologique comme activité de loisirs.

–   Regrouper les adeptes du jardinage biologique en vue d’assurer un développement harmonieux

–  Compatible avec la vocation récréative du site des Jardins Communautaires du Mont des Lilas  et ce en complémentarité avec le parc de la rivière Beauport qui borde du côté ouest.

–    Préserver le patrimoine naturel exceptionnel des Jardins Communautaires du Mont des Lilas.

Un sentiment d’appartenance apparaît dès les beaux jours du printemps alors que les gens se rencontrent après des mois sans potager. Corvées et autres réunions sont un gage de pérennité pour l’esprit du groupe qui accueille de nouveaux venus chaque année. l’entraide, le passage des savoirs et coutumes fait  de ce mode de concertation en plein air une richesse que peu de loisirs occasionnent en milieu citadin de ces temps modernes.

 

Tous comptes faits si ce jardin n’existait pas faudrait  aller au paradis en chercher une copie.